Danse Flamenco: les cours, les stages, les écoles de tous niveaux en région Provence Méditerranée

Le Flamenco « puro », « el duende »

Les différents rythmes du Flamenco

Il existe en réalité une multitude de rythmes et de danses flamenco qui se dévoilent selon les motivations, les envies et le besoin d’expression : Les rythmes du «tango» ou «Alegria» sont destinées aux danses festives et joyeuses, alors que le rythme de la « Solea» traduit des textes forts, des chants exprimant très souvent la douleur, la tristesse et la souffrance des peuples. «Por Buleria» permet à la danse d’accélérer son rythme pour accentuer l’expression souhaitée …

Le Flamenco répond à des règles gestuelles et à des rythmes marqués sur le temps ou le contre-temps, c’est la raison pour laquelle les étapes d’apprentissage du flamenco peuvent être longues…

Les écoles s’ouvrent à un public large, dès l’âge de 4 ans.

Les danseurs de Flamenco

Danser le Flamenco « puro » nécessite une oreille aiguisée aux compas de 12 temps conduits par le rythme des palmas (données par les mains), du cajon (caisse à résonance), des guitaristes et del cantador (chanteur).

Mais le danseur doit également avoir une forme physique certaine pour pratiquer cet art complet, et parfois théâtral. Le danseur a des instruments de percussion aux pieds : ses chaussures cloutées. Elles vont lui permettre de restituer 4 sons : « el golpe » (le coup de pied à plat), «el tacon» (le talon), « la punta» (la pointe) et «la planta» (la plante du pied).

Concentré sur le rythme, le danseur fait jouer ses pieds tout en se concentrant sur sa gestuelle, ses mains cassées et ses doigts tendus, ses ports de bras et de vêtement, son corps transcendé dévoile alors un visage grave et concentré qui traduit de très fortes émotions … C’est à ce prix seulement que l’on ressent vraiment l’intensité vécue dans cette danse, et qu’on atteint « el duende ».


Les Sévillanes

Même si ses origines demeurent assez méconnues, la « Sevillana » est la danse traditionnelle folklorique de Séville, l’un des berceaux du flamenco.

Les sévillanes se caractérisent par 4 chorégraphies interprétées avec la personnalité de chaque danseur et racontent l’histoire de la vie d’un couple: la 1ere sevillane raconte la rencontre du couple, la 2eme sevillane raconte la séduction, la 3eme sevillane raconte la dispute du couple et la 4eme sevillane la réconciliation!

C’est pour cela que les sevillanes se dansent généralement en duo : Les danseurs ne se quittent pas du regard et peuvent créer une atmosphère passionnelle très forte. Mais cette danse festive peut également se danser à 4 (en carré) ou en rond (en groupe), pour partager le plaisir de danser ensemble …

Elle est aujourd’hui dansée partout en Espagne et dans le sud de la France, à l’occasion de tablaos (soirées espagnoles), dans les rues à l’occasion des férias ou des fêtes camarguaises … Les danseuses sortent alors leurs plus belles toilettes et les danseurs rivalisent de virilité !


Les origines du Flamenco

Les origines du Flamenco sont encore très floues. Certains pensent que le mot viendrait de l’arabe « Felag mengu »: le paysan fugitif, à la suite de l’expulsion des Maures hors d’Espagne. D’autres pensent que le mot Flamenco (Flamand) vient des Flandres à la suite du couronnement de Charles Quint au 16eme siècle … Mais en fait, personne n’est réellement sûr de rien !

Le Flamenco est en fait le fruit d’un brassage de cultures et de ses influences très variées qui ont laissé leurs empreintes sur cet art unique.

Très présent en Espagne et dans le sud de la France, le Flamenco est également véhiculé par la communauté gitane …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 2 =