Bowling de loisir ou de compétition, l’école du strike et du spare en Provence Alpes Côte d’Azur

Une piste et des règles…

La piste, les quilles et la boule:

La piste mesure officiellement 1,06 mètres de large pour 18,21 mètres de long. L’allée est bordée de deux  gouttières ou rigoles. La piste « brillante » est huilée sur les premiers trois quarts de longueur, et le quart restant est parfois laissé sec pour gagner des effets sur la boule avant de toucher les quilles. L’objectif est bien de déquiller la piste ! c’est à dire enlever le maximum de quilles en deux coups consécutifs.

Si la boule quitte la piste et tombe dans une rigole, elle est recueillie par les dalots et renvoyée au quilleur par un système automatique ; dans ce cas, aucun point n’est marqué.

La zone d’élan, séparée de la piste par la « ligne de faute », mesure 4,87 mètres. Elle permet au quilleur de s’élancer pour faire de tout son corps un balancier qui va doser l’effet de rotation et la vitesse de la boule.

Les 10 quilles situées en bout de piste et qui attendent le coup fatal, sont rangées en une forme triangulaire sur la piste. Elles mesurent 38,1 cm de hauteur pour une masse d’environ 1,50 kg.

Les boules ont des masses différentes entre 6 et 16 livres (2,7 et 7,2 kg). Elles s’adaptent quasiment à toutes les tailles de mains grâce à trois trous dans lesquels vous allez glisser vos doigts pour poser la boule dans la main.

Une partie de bowling compte dix frames (tours). Chaque joueur lance deux boules à chaque tour, sauf en cas de strike (faire tomber les 10 quilles sur un seul coup !). Le spare, consiste à faire tomber les dix quilles avec les deux tirs consécutifs du carreau.

Les chaussures :

Le bowling se pratique obligatoirement avec des chaussures spéciales facilitant aussi bien le glissement pour l’élan, que le freinage qui termine la course d’élan. Vous trouverez dans tous les bowling une location de chaussures de bowling.

 


Un peu d’histoire …

Beaucoup de spécialistes en la matière s’accordent à dire que le début du bowling remonte à environ 3200 ans avant J.C. En 1930, un égyptologue britannique, a découvert en Égypte dans une tombe 3 pierres rondes et 9 quilles coniques taillées dans la pierre. C’est le plus ancien jeu de quilles découvert à ce jour.

Ce jeu a traversé les siècles et les pays, laissant quelques traces notamment dans les registres des paroisses des clergés allemands et hollandais aux 13ème et 14ème siècles. Un historien allemand affirme même qu’une forme de bowling débuta dans l’Allemagne aux environs du quatrième siècle !

Le mot  » bowling « , de l’anglais « to bowl » c’est-à-dire « rouler » est apparu pour la première fois en 1611 dans les archives de la ville de Jamestown en Virginie. Le bowling, un sport universel !

En France, les premières pistes de bowling apparaissent au moment de la première guerre mondiale, notamment dans les casernes américaines et quelques pistes privées sont très fréquentées sur les Champs Elysées. Le premier centre privé important fut inauguré à Biarritz en 1961, puis vint le fameux bowling du bois de Boulogne à Paris à la fin de la même année.

Depuis la fin des années 80, apparaît la seconde grande évolution de l’histoire du bowling : l’informatique ! Désormais, le bowling s’ouvre à un public plus large, plus besoin de compter les points, l’ordinateur s’en charge. Les scores sont visibles par tous sur des écrans situés au dessus de chaque piste ce qui ajoute de la convivialité aux soirées.

Aujourd’hui, ce loisir sportif a su s’adapter pour permettre aux plus jeunes de rejoindre la piste avec une fierté peu cachée ! en cherchant un peu, vous trouverez facilement des pistes plus courtes adaptées aux plus petits ou encore des pistes équipées de barrières pour empêcher la boule de quitter la piste pour tomber dans une rigole.

Bon, en piste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 16 =