Danse de salon ou danse sportive : les danses à deux !

Apprendre à danser

Que vous soyez adepte de la danse ou que vous ayez un peu peur de vous lancer, prendre un cours est la meilleure façon de s’y mettre.

Tous ceux qui sont là viennent pour apprendre !

Après ça, rien ne vous arrêtera et vous ne traînerez plus les pieds sur les bords de la piste. Vous impressionnerez même l’assistance !

Pas toujours facile de convaincre ces messieurs de rejoindre la piste de danse ou de s’inscrire à un cours. Et pourtant, un homme qui danse a beaucoup de classe et beaucoup de charme.

Mesdames, si vous manquez d’arguments, insistez sur le fait que les danses de salon se dansent à deux. Il ne sera donc pas tout seul, vous lui tiendrez toujours la main… sans jeu de mot !


Les danses latines

La samba est la danse festive brésilienne. Elle est d’ailleurs la danse nationale du Brésil. Ses racines sont pourtant africaines. A l’abolition de l’esclavage, de nombreux anciens esclaves se sont dirigés vers Rio de Janeiro avec leurs percussions et leurs rythmes. La samba a ainsi vu le jour au début du 20e siècle au Brésil.

Le cha cha cha, d’origine cubaine, est une danse latine joyeuse et insouciante. Découlant du Mambo, le cha cha cha est néanmoins un peu plus doux et aussi plus élégant.

La rumba est une danse lente, sensuelle et langoureuse, où la séduction est le maître mot. Désir, attraction, rejet… un véritable jeu anime cette danse venue elle aussi de Cuba. Mais la danse de salon pratiquée aujourd’hui s’est éloignée de ses racines cubaines. La rumba de Cuba est plus rapide et plus entraînante.

Le paso doble vient d’Espagne. Cette danse latine est influencée par le flamenco et la tauromachie. L’homme est le toréro tandis que la femme représente la cape. L’arrogance, la fierté et la passion qu’incarne la Corrida dominent dans cette danse.

Le jive est une danse dérivée du boogie et du swing qui a puisé son origine dans le jazz blanc américain au moment de la Seconde Guerre mondiale. C’est une danse rapide et très dynamique qui demande beaucoup d’énergie. Le Jive est en proche du rythme du Rock’n roll.


Les danses standards

La valse anglaise, ou valse lente, est une danse à trois temps, plus lente que la valse viennoise. Elle est née peu de temps après celle-ci et est inspirée du Boston, une danse américaine. La valse anglaise est une danse où règne le romantisme, l’élégance et la douceur.

Le tango vient d’Argentine mais aussi de Mauritanie et d’Espagne. Même s’il est remonté dans les classes sociales, le tango est né dans les bordels et maisons closes. Il est l’expression de la solitude, du désespoir et de la jalousie… les raisons qui poussaient les hommes à entrer dans ces établissements. Dans cette danse très rythmée, passion et mélodrame se mêlent au machisme !

La valse viennoise est légère et virevoltante. Symbole de noblesse et de raffinement, c’est une valse au pas rapide. Les deux danseurs qui pivotent sur eux-même doivent faire un tour complet sur six temps.

Le slow fox ou foxtrot est une danse très fluide. Elle évoque une promenade à deux. Elle a vu le jour chez les noirs américains de Harlem, à New York. Cette danse nécessite une certaine maîtrise : pour qu’elle soit bien fluide, il ne doit pas y avoir de temps d’arrêt. Elle est considérée comme la plus difficile des danses sportives.

Le quick step est une danse rapide et vivante. Dans les années 1920, des orchestres de foxtrot jouaient trop rapidement… c’est comme ça qu’est né le quick step ! Le charleston l’a également beaucoup influencé. La particularité du quick step : les petits pas sautés, chassés et jetés !

Vous souhaitez découvrir d’autres danses ? Regarder les autres activités de la catégorie « Danser » de Paca Loisirs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 1 =